top of page

L'ÉCHO DES RACINES

Création en cours _

première juin 2024

Crédits

 

Chorégraphie et interprétation _ Sarah Bronsard

 

En co-création avec les artistes :

  Olivier Arseneault

  Thierry Clouette

  Henry Garf (Quique)

  Dâvi Simard

  Alexandra Templier

  Antoine Turmine

  Rocio Vadillo

Artistes ayant contribué au projet :

Yaëlle Azoulay, Aurélie Brunelle, Alexis Chartrand, Marie-Andrée Cloutier, Cédric Dind-Lavoie, Audrey Gaussiran, Sébastien Genevois Chalumeau, Philippe Jean, Marcos Marin, Miguel Medina, Katherine Oliveri, Caroline Planté, Jonathan C. Rousseau, Benjamin Tremblay Carpentier

PRÉSENTATION


L’écho des racines est un projet chorégraphique développé dans l’espace fertile entre deux traditions dansées, le flamenco et la gigue québécoise. Sous des affinités percussives, ces deux traditions ont des dynamiques opposées et c’est dans l’espace ouvert entre ces oppositions, dans le spectre des nuances qui s’y déploient, que se créée cette oeuvre. L’univers poétique qui guide la création se déploie autour des racines et des champignons; connexions invisibles qui permettent la communication souterraine, qui offrent support et ancrage, qui questionnent notre rapport au temps et qui interrogent ce qui délimite un territoire, une tradition, un corps dansant.
 
L’écho des racines s’intéresse tant aux racines métaphoriques (les traditions, leur transmission et le savoir-faire associé à chacune d’elles) qu’aux racines concrètes des arbres qui permettent la croissance et l’ancrage. Celles-ci sont un puissant moyen de communication et d’entraide souterrain entre les arbres qui peut s’étendre sur des kilomètres, à l’image de ce qui relie de manière souterraine les traditions dansées. La communication entre les racines est rendue possible grâce à la mycorhize, soit l’association symbiotique entre des champignons et les racines des plantes. Pour Sarah Bronsard, mycologue amatrice passionnée, l’univers poétique de L’écho des racines se nourrit aussi d’une réflexion quant à l’importance du règne des fonges, la plupart du temps invisibles mais pourtant d’une influence insoupçonnée sur nos vies. Cette perspective permet de considérer les traditions dansées sous un autre angle, en explorant ce qui les relie de manière souterraine et en questionnant ce qui les délimite dans le temps et l’espace. 
 
DIFFUSION

 

6 au 9 juin 2024 _ Théâtre aux Écuries (Montréal, Qc) en co-diffusion avec BIGICO

billetterie

ÉTAPES DE CRÉATION

 

Centre culturel Desjardins de (Joliette, Qc) _ Résidence de création mars 2024

Azimut Diffusion de (Sorel-Tracy, Qc) _ Résidence de création février 2024

Maison de la culture du Plateau (Montréal, Qc) _ Résidence de création janvier 2023


Carrefour Culturel de Notre-Dame-de-la-Prairie dans le cadre du Festival Mémoire et Racines _ Résidence de création juillet 2022


PARTENAIRES
 

Conseil des arts et des lettres du Québec _ Bourse de création de production 2024

Conseil des arts de Montréal _ Bourse de création de production 2024

Conseil des arts et des lettres du Québec _ Bourse de création reçue par La Sporée 2023

Conseil des Arts du Canada (attribuée à Sarah Bronsard) _ Bourse de création 2022

Festival Mémoire et Racines en partenariat avec partenariat avec la ville de Notre-Dame-des-Prairies _ Résidence de création 2022

BIGICO _ Aide au projet, 2022
 

Centre d’art Diane-Dufresne en collaboration avec

Diffusion Hector-Charland _Résidence de création 2022
 

Conseil des Arts du Canada (attribuée à Sarah Bronsard) _ Bourse de création 2021
 

Conseil des arts et des lettres du Québec _ Bourse de recherche 2020
 

Prix David-Kilburn du Département de danse de l'UQAM _ 2020
 

Conseil des arts et des lettres du Québec _ Bourse de perfectionnement en gigue 2019

logo-calq-MS.png
ogimage-fr.png
PoleTD.png
Capture d’écran, le 2022-03-21 à 15.59.13.png
Unknown.png
lg_Departement-danse-interne-NOIR.jpg
bottom of page